Les déchets verts ne sont pas des déchets

Les déchets verts ne sont pas des déchets

Les déchets de jardin ou de cuisine ne sont pas réellement des déchets car ils sont tous valorisables par leur retour dans le cycle naturel (compost). Revoyons notre rapport au naturel.
Le SMECTOM annonce la fin du ramassage des déchets verts par grappin à partir de… maintenant et celui des bacs individuels (à déchets verts) en novembre.
La raison principale est l’impact financier d’une collecte toujours croissante (140kg/Habitant/an en 2019 et 160 en 2020).
La bonne nouvelle (et oui il y en a !) est que les équipes ont réfléchi à des solutions :
    – la vente à petit prix de composteur, à installer dans son jardin
    – la multiplication des sites de compostages partagés dans les villes et villages du territoire
    – le prêt gratuit de broyeurs afin de broyer chez soi et de conserver ce broyat pour pailler ou alimenter le composteur
    – l’installation sur les communes, de kiosques à broyat qui permettent de déposer ses déchets verts et de venir récupérer le broyat 15 jours après
    – la publication d’une brochure sur le jardin 0 déchet
    – des sessions de formation de guide composteur
    – un interlocuteur dédié pour répondre aux interrogations
    – et bien entendu les déchetteries sont toujours ouvertes
Pour plus de renseignements, connaître les lieux d’installation des différents sites ou en proposer d’autres : contacter votre mairie ou le SMECTOM.
Pour les composteurs individuels, les brochures, les formations ou de plus amples renseignements : contacter le SMECTOM
Certains changements permettent de prendre conscience de notre rôle et de notre impact sur l’environnement. 

Tous acteurs !

                                                                                                                                                                                                     Crédit photo : SMECTOM et La dépêche du Midi