Michel Eche

Michel Eche

J’ai 74 ans et je suis un appaméen de souche. J’ai vécu mes 12 premières années au parc municipal où mon ma famille résidait, mon grand-père étant gardien du parc municipal et chef d’équipe chargé de l’entretien de la ville. Mon père était chef comptable à la mairie.

Dans ma jeunesse je me suis beaucoup investi dans la vie associative de cette cité : Cercle Culturel, Ciné-Club, F.A.O, etc…Puis comme beaucoup de jeunes à cette époque-là, je suis parti travailler en 1968, 9 ans au Ministère des Finances (Service du Personnel puis des Marchés Publics).

Ne supportant pas la vie trépidante de la capitale, qui est à l’opposé de celle de l’Ariège, je suis revenu « au pays » pour diriger la Société HLM du Crédit Immobilier de France dont la mission consistait à financer l’accession à la propriété des familles modestes. J’ai travaillé ensuite dans une grande compagnie d’assurance en qualité d’agent d’assurance salarié.

J’ai toujours aimé la vie associative et dès mon retour en Ariège en 1976, j’ai été trésorier du Comité des Fêtes, puis en 1981 président de l’UOP Basket, trésorier de la Société Philharmonique, et durant 13 ans trésorier également de l’Association Jumelages Amitiés dont on connaît les échanges avec la ville de Crailsheim.

J’aime cette ville depuis mon enfance, et je veux défendre la gestion du patrimoine de cette cité dont une partie la plus discrète a été délaissée tels les « canalets », les fontaines de rues et autres. Il faut œuvrer pour que ce patrimoine ne tombe pas en déshérence, et lui redonner de sa superbe.

Je souhaite surtout retrouver une ville propre, fleurie, verdoyante, en un mot bien entretenue. Pour cela il faut tout faire pour la nettoyer, la refleurir, la reboiser, la rendre plus attrayante, afin de donner l’envie de s’y trouver bien et d’y rester. Les habitants s’y sentiront alors mieux

Laisser un commentaire