La Chronique de Robin #2

La Chronique de Robin #2

Robin a assisté inopinément, il y a quelques semaines, à la journée de travail des candidats de la liste Pamiers Citoyenne, qui devaient finaliser la construction du programme pour leur campagne électorale, et définir la place de chacun d’entre eux pour la présentation de leur liste. 

Robin n’avait jamais assisté à un tel exercice, et l’a trouvé fort instructif. Une trentaine de personnes étaient réunies pour discuter, échanger, amener leur petite touche personnelle, et leur petite pierre, pour la construction de l’édifice commun. Dans une ambiance studieuse et respectueuse de l’autre et des différents avis donnés, que ce soit pour donner quelques couleurs (vert, rouge, jaune ?) aux voies que l’équipe, ainsi constituée,  s’accordait en toute intelligence à emprunter. Robin s’en est souvenu, quelqu’un lui avait dit un jour qu’on était souvent bien plus intelligent à plusieurs. Et il s’est dit que c’était tout à fait juste. Il y avait quelque chose, dans les propos et la méthode, qui lui plaisait bien, avec le sentiment que chacun et chacune pouvait s’exprimer librement, et que ce que cette impression devait être bien agréable.

L’espace d’un instant, Robin s’est dit qu’il aurait très pu se joindre à eux, s’il avait eu la chance d’être Appaméen, et non simplement de passage. On lui avait dit qu’ici, à Pamiers, et à vrai dire un peu partout, tout se décidait dans un schéma vertical, de haut en bas. Mais là, rien de pareil. Chacun et chacune se positionnait sur le tableau pour bâtir la liste selon une méthode ouverte où il était possible de visualiser sa construction à partir de ses choix, de ses envies, comme de ceux des autres. Dans un processus évolutif.

Robin s’est dit que cette méthode, appliquée à la vie publique, adoucirait et pourrait faire avancer bien des choses, là où la prise en compte du singulier trouve à s’accorder avec l’intérêt commun, et réciproquement.

C’était décidément une belle et agréable journée, et une excellente expérience pour Robin qui lui a donné l’envie d’en savoir un peu plus sur ce qui allait se dérouler dans les prochaines semaines …

Robin 

Tout au long de cette campagne, régulièrement et selon son humeur, le mystérieux Robin nous livrera ses impressions, ses découvertes, ses états d’âmes …

… « Robin se dit qu’il fallait garder espoir. Sans doute du fait des rencontres qu’il a commencé à faire ici. Et que la politique, la vraie, était peut-être à portée de main, loin des grands « appareils »,  machines à broyer les espoirs, et de leurs agents. » ….

Laisser un commentaire